Inscrivez-vous à notre infolettre et découvrez nos nouveautés et nos promotions avant tout le monde!

Choisir un microphone

par Yanick Castonguay

Lorsque viens le temps de choisir un microphone, il est important de faire le bon choix. Ce guide en cinq volets vous aidera à comprendre les caractéristiques propres à chaque microphone et à choisir le bon outil pour le travail à effectuer.

L'impédance

  • Haute impédance : les microphones à haute impédance sont habituellement plus abordables et destinés à être connectés sur des systèmes d’amplification ayant des connecteurs de niveau ligne (généralement à l’aide d’un connecteur 1/4 po type «jack»). Leurs prix abordables en font des choix intéressants pour des utilisations semi-professionnelles (pour le karaoké par exemple).
  • Basse impédance : ces microphones, mieux adaptés au matériel audio professionnel, ont une meilleure qualité sonore et se connectent habituellement à l’aide d’un connecteur balancé de type XLR (connecteur à 3 pins, souvent aussi appelé «cannon»). Ils permettent aussi d’utiliser des câbles plus longs et il est possible de les raccorder à une entrée haute impédance à l’aide d’un transformateur d’impédance.

Le type de capsule

  • Dynamique : les capsules dynamiques se retrouvent principalement dans les microphones destinés à la scène. Un phénomène appelé «effet de proximité» leur permet de reproduire facilement les sons captés près de la capsule tout en étant progressivement moins sensibles aux sources sonores plus éloignées. Cette particularité permet d’isoler plus facilement les différentes sources sonores sur scène dans le mix audio.
  • Condensateur : souvent retrouvés dans les studios d’enregistrement, les microphones condensateurs sont aussi utilisés sur scène lorsqu’il est nécessaire de capter une source plus éloignée (ex. cymbales d’une batterie ou enregistrement de sons ambiants) ou pour amplifier une source ne provenant pas d’un point unique (par exemple une chorale). Leur son est plus naturel et ils ne sont pas affectés par l’effet de proximité. Ils ont besoin pour fonctionner d’une alimentation électrique de 12v à 48v fournie habituellement par la console de mixage (appelée alimentation fantôme).
  • Électret : similaires aux microphones condensateurs, les microphones électrets ont besoin d’une alimentation électrique de plus faible voltage. On les retrouve souvent sur des enregistreurs portables et les caméras vidéo.
  • Ruban : beaucoup plus fragiles, les microphones à ruban sont une alternative aux microphones condensateur pour l’utilisation studio, mais sont rarement utilisés sur scène. Ils sont habituellement plus coûteux.

Le patron polaire

Le patron polaire d’un microphone désigne sa capacité à capter les sons à des angles différents autour de lui. Il est souvent représenté par un graphique dans les spécifications techniques fournies par les fabricants. Il est important de connaitre le patron polaire d’un microphone pour capter (ou rejeter) les sources désirées.

  1. Cardioïde
  2. Hyper cardioïde
  3. Supercardioïde
  4. Patron en 8 (bidirectionnel)
  5. Omnidirectionnel

Le type d'utilisation

  • Loisir : l’utilisation occasionnelle d’un microphone dans un contexte non professionnel ne requiert pas un très gros investissement et beaucoup de choix sont offerts à des prix très abordables.
  • Scène : un micro de scène devra offrir une meilleure qualité sonore, être plus robuste et plus résistent au retour de son (il est important de choisir le bon patron polaire selon l’instrument à capter).
  • Studio : l’environnement contrôlé d’un studio d’enregistrement permet l’utilisation d’une variété de types de microphones. Un preneur de son d’expérience saura choisir le bon microphone pour arriver au son voulu. Il est fréquent en studio d’effectuer une prise de son à l’aide de plusieurs microphones simultanément pour offrir plus d’options lors du mixage.

Le prix

La palette de prix est très vaste quand il est question de l’achat d’un microphone. Un microphone haute impédance de qualité moyenne se vend dans les 20 à 30$ alors que le prix d’un microphone dynamique pour la voix de qualité professionnelle peut varier de 100$ à 300$. Les microphones destinés au studio peuvent coûter plusieurs milliers de dollars, mais les alternatives abordables sont de plus en plus nombreuses. On retrouve des microphones condensateur plus qu’adéquats pour le «studio maison» à partir de 150$.

Gardez le contact

  • Facebook +

    Suivez-nous sur Facebook et profitez de promotions spéciales!

    Facebook PLAV Audio
  • Twitter +

    Suivez-vous sur Twitter!

    Twitter PLAV Audio
  • 1

Infolettre PLAV

Adresse courriel :


Écoles VIP

Marie Vachon - Bachelière en piano

L'équipe PLAV

image
image
image
image
image
image
image
image